You are currently viewing Je déteste être enceinte et vous?
annonce grossesse

Je déteste être enceinte et vous?

Oui, ça peut paraître difficile a lire mais oui j’ai été enceinte 9 fois et OUI a chaque fois j’ai détesté. Je vous explique ce que j’ai vécu de compliqué pour moi et les diverse façons de prendre soin de soi.

Les Complexités de la Grossesse : Quand l’Expérience Attendue Devient un Défi

Être enceinte est souvent présenté comme l’une des expériences les plus merveilleuses et enrichissantes de la vie d’une femme. Cependant, pour certaines d’entre nous, cette réalité peut être tout sauf magique. Détester être enceinte est un sentiment bien plus répandu qu’on ne le pense, et il est essentiel de le reconnaître et de respecter les expériences individuelles.

grossesse

Les attentes vs la réalité

Nombreuses sont les femmes qui entrent dans la grossesse avec des attentes élevées, influencées par la société, les médias et les récits romantiques. Lorsque la réalité ne correspond pas à ces attentes, il est normal de ressentir une certaine déception, voire du dégoût ou même de la déprime.

Les changements corporels

La grossesse s’accompagne de bouleversements corporels significatifs. Les nausées matinales, la prise de poids/perte de poids, les changements hormonaux et les maux de dos, de ventre peuvent être difficiles à supporter pour certaines femmes, affectant leur bien-être physique et psychologique.

Pour ma part, ça a été nausées journée entière, vomissement chaque jour, perte de poids, odorat et goût hyper développés, grosse fatigue, angoisse, déprime. Et plus longtemps que le 3ème mois…. comme tout le monde peut le penser …

Les troubles émotionnels

La fluctuation des hormones pendant la grossesse peut entraîner des troubles émotionnels tels que l’anxiété et la dépression. Se sentir submergée par ces émotions peut intensifier le déplaisir lié à la grossesse.

OUI et ça peut-être déroutant, surtout quand tout le monde autour de soi et joyeux pour votre grossesse.

enceinte

Les limitations physiques

Certaines femmes éprouvent des difficultés à s’adapter aux limitations physiques imposées par la grossesse. Les activités quotidiennes deviennent parfois des défis, entraînant frustration et ressentiment.

Effectivement, même conduire peut devenir difficile.

Les pressions sociales

La pression sociale pour apprécier chaque instant de la grossesse peut être accablante. Les femmes se sentent souvent jugées lorsqu’elles expriment leur déplaisir, ce qui peut renforcer leur malaise.

Alors la Oui et s’il vous plaît, mettez-vous deux minutes à la place de toutes ces femmes qui souffre chaque jour. Toutes ces femmes qui son malade chaque jour.

Imaginez-vous avec une gastro sur plusieurs mois? alors heureux?
Avec des phrases « ne t’inquiète pas, ca va passer? quand toi tu ne vois pas un seul jour sans vomir….
« t’inquiète, c’est pour la bonne cause » mais non moi ca va pas… qui l’entends? qui l’accepte? et est-ce vraiment normal…
ou encore « Moi j’ai adoré être enceinte » sincèrement moi aussi j’aurais aimé, ce n’est pas un choix….
Et la meilleur : « Être enceinte ce n’est pas une maladie, allez positive » je me passerais de commentaires …

Alors facile? NON ! et bien ce n’est rien comparé a toutes ces femmes qui cumulent tous les symptômes désagréable de la grossesse. (et je sais de quoi je parle)
– ne pas supporter l’odeur des shampooings et gels douche (pratique pour se laver).
– détester tous vos petits plaisir habituel (même le chocolat).
– tellement la nausée vous colle à la bouche, qu’embrasser votre amoureux devient très difficile.
– ne pas réussir a s’alimenter, ni a s’hydrater correctement et suffisamment.
– d’ailleurs, tellement épuiser, ne pas réussir a faire un seul jeu avec vos ainés.
– choper tous les microbes car votre système immunitaire est complètement à plat. (covid, grippe, gastro…)
– dormir assise, car brûlure d’estomac ou douleur habite ton corps chaque nuit.
– avoir envie de vomir en sentant l’odeur du linge propre et ne plus réussir a faire une machine.
– ne plus pouvoir cuisiner car l’odeur de la cuisson (peut importe les aliments) est insupportable.
– …

SVP soyez un peu empathique, ne jugez pas, écouter en silence ou patientez sagement chez vous que cette femme aille mieux. C’est lui rendre service je vous assure.

L’importance de la compréhension et du soutien

Il est crucial que la société reconnaisse que toutes les femmes vivent la grossesse différemment. Car le respect des expériences individuelles et la validation des émotions négatives contribuent à créer un environnement plus compréhensif et compatissant.

En conclusion, détester être enceinte est une réalité pour certaines femmes, et cela ne devrait pas être tabou. Reconnaître ces sentiments, partager les expériences et offrir un soutien émotionnel sont des étapes essentielles pour favoriser une meilleure compréhension de la diversité des expériences de la grossesse.

Lors de la grossesse, je vous conseille de déposer tous vos maux auprès de votre médecin, de votre gynécologue, de votre sage-femme ou encore d’une psychologue (il y en a dans les maternité). Ne restez pas avec ces mal être en vous. Et vous pouvez aussi compléter avec des séances de cercles de femmes ou encore de cocon maman-bébé et futurs mamans, des doulas et accompagnante seront là, avec toute leur bienveillance pour vous écouter sans jugement.

D’ailleurs j’en profite pour remercier mon mari qui gère au max, les enfants, le ménage, les repas, mes maux …. et en plus prend soin de moi. MERCI

earth photo de Pandanna Imagen

Grossesse vs accouchement vs post-partum

Chaque femme vivra ces moments différemment. Et rassurez-vous ce n’est pas parce que vous détester être enceinte que vous détesterez votre enfant. Aimer être enceinte et vouloir un enfant sont vraiment deux choses différentes.

Vivez l’instant présent car aujourd’hui ça peut-être horrible et demain un grand bonheur. Oui facile à dire et pas facile à faire. C’est surtout épuisant tous ces changements opposés et soudain chaque jour.

Le post-partum sera aussi différent, c’est pour cela qu’il est préférable de prendre au maximum soin de vous enceinte pour être au maximum reposé pour votre accouchement et votre post-partum.

Voici quelques idées (mais surtout écoutez votre instinct, vos envies, votre coeur):

  • allez à la piscine
  • faite vous masser
  • faite une séance d’acupunteur
  • dormez
  • ne faite rien
  • lisez
  • allez chez l’esthéticienne
  • chez le coiffeur
  • faite une séance de sophrologie
  • réservez une séance de massage sonore
  • allez marcher dans la nature

Choisissez votre accompagnante

Une accompagnante périnatal, post-natal, de femmes, une doula… (peut importe comment elle se fait appeler). Elle vous proposera des prestations bien-être pendant grossesse, accouchement et accompagnement post-partum. Il y en a de plus en plus et partout. Chacune est différente, prenez celle qui vous convient selon ses disponibilités, sa proximité, ses tarifs, ses prestations, celle qui vous ressemble le plus. C’est un accompagnement unique.

Et d’ailleurs sachez que vous pouvez demander en cadeau de naissance chacune de ces prestations. (c’est beaucoup plus utile que des doudous ou des vêtements pour bébé)

Voici une liste de prestations avec une accompagnante:

  • mama-blessing (cérémonie de grossesse)
  • soutien aux pleurs de bébé
  • aide ménagère
  • aide aux repas
  • séance massage grossesse
  • massage post-partum
  • massage bébé
  • atelier portage
  • soin rebozo
  • atelier allaitement
  • cercle de femmes
  • cocon (cercle) mamans-bébés & futures mamans
  • bain thérapeutique bébé (bain de Sonia)
  • séance photo grossesse
  • accompagnement à l’accouchement
  • bain fleuri grossesse
  • bain fleuri bébé
  • bain enveloppé
  • relai post-accouchement
  • atelier sommeil de bébé
  • les premiers soins de bébé
  • post-partum
  • atelier language avec les signes
  • chant prénatal
  • atelier communication bienveillante
  • atelier parentalité
  • aide au choix du matériel puériculture
  • réflexologie bébé
  • réflexologie femme enceinte
  • atelier Diversification mené par l’enfant (DME)
  • atelier motricité libre
  • éveil musical
  • yoga
  • le mois d’or (soutien au 40 jours après accouchement)
  • …..

Je peux moi-même vous accompagner ou vous proposer des consoeurs selon votre ville et vos besoins. CLIQUE ICI

C’est en prenant soin de la maman, que tu prendra soin du bébé.

Marion Constant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bon à savoir

Pour conclure, sachez qu'une cérémonie Mama Blessing peut vous aider a célébrer ce passage avant l'arrivée de l'enfant et permettre de créer le village de soutien pour la maman.

Contactez-moi pour réserver votre date ou pour une autre prestation.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.